Le livre noir des couleurs

01/03/2019
Le livre noir des couleurs

CAUSERIE DU PREMIER MERCREDI : Mercredi 9 janvier 2019

Bibliothèque de Bouc-Bel-Air : LE LIVRE NOIR DES COULEURS d’AURORE.

 

Un sujet grave abordé, celui de la la cécité.

Aurore a 47 ans ; elle a vu un jour, peut-être mal, mais elle a vu, puis elle est devenue aveugle à l’âge de 10 ans. Celui qui ne voit plus se souvient de ce qu’il a vu auparavant et se représente donc un sujet, mais peu à peu , il a besoin des autres pour donner forme aux objets et aux personnes du quotidien. À la question : « Aurore, comment te représentes-tu le lieu de ce soir ? » elle répond par une autre question à son mari qui lui décrit la salle de la bibliothèque. Aurore ajoute alors : « je sens que c’est un lieu feutré. » Et cela est vrai ce soir-là.

On connaît l’alphabet Braille ; Louis Braille, son créateur, lui aussi a vu jusqu’à l’âge de 3 ans. Pourtant, seulement 15% des aveugles savent lire le Braille aujourd’hui. Aurore s’exprime beaucoup, à l’oral, où elle est très à l’aise, mais aussi à l’écrit car elle est l’auteure de poèmes et d’aphorismes* où la couleur est toujours présente. Elle dessine aussi, suivant une technique que vient nous expliquer une spécialiste et Aurore se met au travail devant nous, signant sur le papier d’une écriture miroir ( de droite à gauche). Aurore Berthout est une personne dynamique et curieuse de tout. Nous l’écoutons et découvrons vraiment une réalité à côté de laquelle nous passons chaque jour ; car, elle, chaque jour se bat pour trouver son passage sur le trottoir où se garent, insouciants, trop de véhicules ; se bat pour demander de l’aide dans la rue, car il arrive qu’on ne lui réponde pas. Elle dit les choses, elle écrit sa colère, mais aussi le bonheur de vivre.

Le titre de la causerie était emprunté au livre italien fait par des non-voyants : LE LIVRE NOIR DES COULEURS ( Melena Cottin et Rosanna Faria)

À la bibliothèque, aux causeries du mercredi, Elisabeth Groelly nous propose d’aller sur des sentiers non battus. Un merci tout spécial à Aurore Berthout et à son mari Dominique ainsi qu’aux bibliothécaires. Et bien sûr aux auditeurs qui avaient rempli la salle ce mercredi soir-là et établi un vrai dialogue avec Aurore.

* Quelques aphorismes écrits par Aurore

 

PRENDRE POUR SOI DU TEMPS

BIEN PRENDRE DE SOI, SOIN

POUR ÉVITER DES SOINS, PRÉFÉRER S’AGUERRIR AU MAL À EN GUÉRIR…

AINSI GAGNER DU TEMPS.

LE PLUS BEAU DES PRÉSENTS, C’EST LA VIE AU PRÉSENT

 

LE NOUS NOUE.

 

SI TU DONNES AU TEMPS TOUT SON TEMPS,

TOUT CE QUE TU ATTENDS, IL TE LE DONNE À TEMPS.