Port du masque obligatoire à Bouc Bel Air

18/05/2020
Port du masque obligatoire à Bouc Bel Air

Richard Mallié, Maire de Bouc Bel Air, a signé un arrêté rendant obligatoire le port du masque sur le domaine public et établissements susceptibles d’accueillir du public à partir du moment où les lieux sont incompatibles avec l’exigence d’une distanciation physique d’un mètre minimum entre chaque personne.

Les enfants de moins de 11 ans et les individus capables de prouver leur immunité au virus, par l’intermédiaire d’un test sérologique, ne sont pas concernés par l’obligation.

Depuis le lundi 11 mai 2020, le déconfinement a commencé et un relâchement du comportement de la population est redouté.

L’initiative du maire de Bouc Bel Air vise à renforcer la vigilance des habitants de Bouc Bel Air afin de préserver le plus de vies possibles, d’autant que la commune de Bouc Bel Air occupe une place géographique centrale au sein de la métropole Aix-Marseille Provence avec un flux de population important.

« Le fait de ne pas porter de masque compromet la vie d’autrui au même titre qu’un conducteur qui ne respecte pas la vitesse autorisée. Dans un cas comme dans l’autre, les contrevenants doivent être sanctionnés » Explique Richard Mallié.

Le non-respect de l’obligation entrainera une amende de 38€ et la commune s’engage à reverser à l‘IHU du professeur Raoult les recettes correspondantes.

A ceux qui verraient dans cette mesure une privation de liberté, le maire de Bouc Bel Air précise que « la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres…Les habitants de Bouc Bel Air doivent pouvoir se déplacer sans craindre le laxisme des autres ».

Concrétement, le masque est obligatoire dans les commerces, les lieux recevant du public et où il n'est pas possible de répondre à l'exigence d'un mètre minimum entre individus (les services municipaux, la poste, la decheterrie, le marché dominical...)

Il n'est, par exemple, pas obligatoire pour les coureurs ou cyclistes qui vont s'aventurer dans la colline ou faire du sport dans des lieux sans promiscuité.

Pour consulter l'arrêté du maire, cliquez-ici