Au coeur de la réforme des rythmes scolaires

29/07/2014
Au coeur de la réforme des rythmes scolaires

À la faveur des nombreux contacts que j’ai pu établir ces dernières semaines, que ce soit lors de réunions ou de rencontres plus personnelles, j’ai pu mesurer la complexité de ce décret qui laisse à la municipalité la responsabilité d'harmoniser les différents intérêts (ceux des parents, des professeurs des écoles, du personnel municipal, des finances communales, des associations sportives et culturelles, des services de transports scolaires… et de l'ENFANT).

Ainsi, c’est avec un grand étonnement que j’ai pu mesurer le niveau de confusion sur le contenu de la réforme des rythmes scolaires.
Tout d'abord, permettez-moi de revenir sur les principes fondamentaux de ce décret :

Le présent décret prévoit la mise en place d’une semaine scolaire de 24 heures d’enseignement réparties sur neuf demi-journées afin d’alléger la journée d’enseignement, dont 5 matinées ne pouvant pas excéder 3h30 d'enseignement. De ce fait, en annonçant notre volonté de non application de la réforme, nous ne prétendons pas agir sur les emplois du temps des enseignants, dont l’employeur reste l’Éducation Nationale, et qui à ce titre devront assurer un temps de travail qui intègre des heures d’enseignement les mercredis matin.
Les questionnements sur le sujet restent nombreux et quand bien même cette réforme ne nous ait pas convaincu de ses bienfaits, nous nous devions d'anticiper les dispositions nécessaires à sa mise en œuvre.
Voici donc l'organisation que nous proposons après concertations auprès des directeurs des écoles et les parents d'élèves délégués qui permet de raccourcir les journées de l'enfant et proposer un Temps d'Activité Périscolaire (TAP) de 2h une fois par semaine selon l'école :

Ces dispositions ont été soumises aux différents conseils d'école ainsi qu'au conseil municipal du 26 mai et transmises au Recteur d'Académie.
Si le Recteur d'Académie venait à refuser ce schéma alors la municipalité se laisserait imposer les horaires laissés à l'initiative du Recteur sans connaître à ce jour les Temps Périscolaires.
Nous restons donc dans l’attente d’un retour des services de l’Éducation Nationale, qui devraient nous annoncer d’ici la fin du mois de juin l’organisation retenue pour la ville de Bouc Bel Air, espérant une réponse rapide de manière à pouvoir vous adresser nos proposions d’aménagements des journées et ainsi vous permettre de définir les temps de présence des enfants dans nos établissements scolaires.

Amapola VENTRON, 1er adjoint au Maire déléguée aux affaires scolaires et à la jeunesse.

Pour toute information en complément le service scolaire se tient à votre disposition : Tél : 04.42.94.93.70

Pour vous permettre de vous faire une idée sur cette réforme, vous pouvez consulter les différents articles en relation avec la réforme des rythmes scolaires parus sur La Provence.com :

- Articles sur la réforme, La Provence.com