Ville de Bouc Bel AIr
Ville de Bouc Bel AIr

Le 14 juillet en fête !

16/07/2024
Le 14 juillet en fête !

La tradition du 14 juillet a été respectée. Pour célébrer la fête nationale française, une cérémonie puis un un défilé a rassemblé, gendarmes, policiers municipaux, pompiers, agents des services municipaux et volontaires de la réserve communale de sécurité civile, ainsi que les jeunes de la surveillance en forêt. Sous l’égide de Richard Mallié et de nombreux autres élus.

Discours de célébration de la fête nationale du 14 juillet 2024 par Richard MALLIÉ, maire de Bouc Bel Air :

"Mesdames et Messieurs les élus,

Mesdames, Messieurs, les représentants des autorités civiles et militaires,

Mesdames et Messieurs les Présidents d'associations d'Ancien Combattants et de Victimes de Guerre.

Mesdames, Messieurs les Présidents d'Associations,

Messieurs les Porte-drapeaux,

Mesdames, Messieurs,

Nous nous réunissons aujourd'hui, dans l'atmosphère vibrante de notre commune pour célébrer ensemble notre Fête nationale. Jour où nous marquons notre histoire commune, où nous contemplons notre identité, et où nous rendons hommage à notre nation : son passé, son présent et son avenir.

Il y a 235 ans, en 1789, l'ancien régime fut renversé par le peuple français lors d'une révolte historique. La Bastille, symbole de l'oppression royale est tombée. Ce jour mémorable est le symbole du début de la Révolution française, un mouvement qui n'a pas seulement redéfini le destin de notre nation, mais qui a également influencé le monde entier. En ce jour, nous célébrons l'esprit de la Révolution – la liberté, l'égalité, la fraternité – ces valeurs qui sont le cœur et l'âme de notre République.

Nous célébrons ce que nous avons accompli en tant que nation, comment nous avons relevé les défis, et comment nous continuons à avancer vers une société toujours plus juste et équitable.

Nous ne devons jamais oublier que la liberté, l'égalité et la fraternité ne sont pas des acquis. Ce sont des idéaux qui nécessitent non seulement un engagement continu mais aussi notre vigilance. Ils doivent être défendus et préservés, car ce sont ces valeurs qui assurent le respect de la dignité et le respect des droits de chacun d'entre nous.

C’est pourquoi aujourd'hui, je vous invite à réfléchir à ce que vous pouvez faire pour contribuer à notre société.

Chaque action, aussi petite soit-elle, peut faire une différence.

Chacun d'entre nous a un rôle à jouer dans la construction de notre avenir commun. Je tiens également à rendre hommage à tous ceux qui, au quotidien, contribuent à faire de Bouc Bel Air le meilleur endroit pour vivre : Nos forces de l'ordre, nos pompiers, notre personnel médical, nos enseignants, nos services municipaux, nos bénévoles dont les efforts constants, le dévouement et l’engagement sont une source d’inspiration pour tous.

Cependant, en ce jour où nous célébrons notre histoire, notre présent et nos espoirs pour l'avenir, il est important de reconnaître également certains défis auxquels notre nation est confrontée. Ces dernier temps, il est devenu de plus en plus évident que notre société, et en particulier la jeunesse, semble parfois perdre de vue les principes fondamentaux sur lesquels la République française a été bâtie.

Pour ma part, notre pays est à la croisée des chemins. La récente actualité politique nous a désespérément plongé dans une République menacée, dans une République disloquée.

Rien ne va plus dans la patrie d’Hugo et de Schœlcher, de Jaurès et de Clemenceau. La France semble aujourd'hui à la dérive, ses valeurs fondamentales mises à l'épreuve. Malaise sous les drapeaux et désordre sous les préaux : l’interventionnisme militaire français est mal compris, et l’école laisse une bonne partie des élèves sur le carreau. Le respect déserte l’espace public et le devoir est en voie de disparition. L’intérêt général n’est plus qu’une somme d’intérêt particuliers, trop souvent contradictoire. L’action publique a fait place à l’inaction et l’immobilisme d’Etat. La confusion politique et la dérive idéologique semblent s’installer…

La sphère politique a érigé en parti majoritaire le « politiquement correct » et les médias deviennent daltoniens puisque toutes les couleurs qui composent notre société sont tabous… On ne peut plus parler de personnes blanches sans être un suprémaciste raciste, ni de noir au motif de discrimination positive ou négative, je n’arrive plus à suivre…. Notre République se disloque…

Cette affirmation reflète un malaise profond. Faute d’un ciment national capable de faire tenir une société en panne d’idéal, les communautés tiennent lieu de fraternité. La quête d’identité a remplacé le combat pour le vivre ensemble, et le libéralisme ainsi que l’individualisme préemptent à eux seuls la notion de liberté.

La France a du mal à faire sens. Notre pays est à la traîne, et la devise républicaine est à la peine. Il est temps de nous rappeler que chaque citoyen est le fondement même de notre République. La République doit redevenir un vecteur d’émancipation, de cohésion sociale et de promotion des talents. Dans les salles de classe, les rues, les campagnes et les villes nous devons inculquer les valeurs de la République : liberté, égalité, fraternité. C’est là que se joue l’avenir de notre pays.

La France doit retrouver le chemin de l’idéal républicain. Il est impératif de réinvestir dans nos citoyens français, dans le patriotisme, de garantir à chaque citoyen le respect.

Il ne faut pas confondre idéal républicain et parti politique ! Nous sommes tous français et fier de l’être avant toute affiliation politique, affiliation sectaire ou affiliation communautaire ! Nous avons cette base commune ! Le sang versé en témoigne et notre monument au mort doit nous le rappeler.

Nous devons également clarifier notre position sur la scène internationale. L’interventionnisme militaire doit être compris et justifié par des valeurs claires et partagées, reflétant notre engagement en faveur de la paix et de la justice.

En cette période de confusion et de doute, rappelons-nous des grandes figures de notre histoire – Hugo, Schœlcher, Jaurès, Clemenceau – et de leur lutte pour une France juste, libre et forte. Inspirons-nous de leur courage et de leur vision pour redonner à notre pays le sens et l'idéal qui lui manquent aujourd'hui.

Oui, la France est à la croisée des chemins. Mais nous avons en nous les ressources pour redresser la barre, pour réaffirmer nos valeurs et pour construire une société plus unie et plus patriote. Cela commence dès le plus jeunes âge, par un engagement renouvelé envers la République et par une volonté collective de retrouver le chemin de l’idéal. Ensemble, nous pouvons et devons faire en sorte que la devise républicaine – liberté, égalité, fraternité – redevienne une réalité vivante pour tous.

Il est temps de reprendre en main notre destin, de réaffirmer notre identité républicaine et de reconstruire une France où chaque citoyen a sa place et où chaque voix, chaque acte, chaque parole compte.

Nous devons montrer à notre jeunesse l'importance de ces valeurs, pas seulement en paroles, mais par nos actions. Nous devons les aider à comprendre et à apprécier les sacrifices qui ont été faits pour garantir ces droits et ces libertés, et l'importance de les préserver pour les générations futures.

Nous devons leur donner les outils nécessaires pour naviguer dans ce monde complexe, pour leur permettre de s'engager de manière significative dans la société et de se sentir responsables de sa préservation et de son amélioration.

Il est également crucial de souligner une distinction fondamentale qui semble parfois se perdre dans le discours actuel : être patriote n'est pas synonyme d'extrémisme. Le patriotisme n'est pas un gros mot. En réalité, c'est une expression d'amour pour notre pays, pour nos valeurs communes et pour nos concitoyens. C'est un sentiment d'appartenance, une fierté de ce que nous avons accompli en tant que nation et une volonté de contribuer à son progrès.

Le véritable patriotisme ne va pas à l'encontre de nos valeurs républicaines. En fait, il en est l'expression la plus pure. Car aimer son pays, c'est aimer les principes de liberté, d'égalité et de fraternité qui le définissent. C'est respecter et valoriser la diversité de ses citoyens. C’est être engagé envers la justice sociale, la solidarité et le bien commun.

Alors oui, soyons patriotes. Soyons fiers de notre pays et de ce que nous avons accompli ensemble. Mais faisons-le d'une manière qui respecte nos valeurs, qui promeut l'unité et la fraternité, et qui contribue à la construction d’une société meilleure pour tous.

Il est important, en ce jour de fête nationale, de nous rappeler les exemples courageux de notre histoire, ceux qui ont façonné la France telle que nous la connaissons aujourd'hui.

Ensemble, continuons à construire un Bouc Bel Air qui incarne l'esprit de la Révolution française, un lieu où règnent la liberté, l'égalité et la fraternité.

Vive la Paix

Vive la République

Vive la France

Vive Bouc Bel Air"

Le soir, grâce au dévouement de Claude Lampo et de son équipe de bénévoles, les Boucains ont pu se régaler d'une soupe au pistou, avant de danser jusque tard dans la soirée. Un vrai bal populaire. Jeux obligent, la place était parée des couleurs olympiques.